Espace privé et public

LA MAISON DU M’ZAB :

La maison du M’zab est caractérisée par sa simplicité et sa fonctionnalité.
Dépourvue de toute décoration superficielle, elle ne doit comporter aucun signe extérieur de richesse par principe d’égalité et de solidarité sociale.

L’entrée : 1-Niveau bas :

L’entrée est marquée par un seuil qui constitue la limite entre l’extérieur et l’intérieur celui des femmes. L’accès se fait en chicane « imi-n’tawourt » afin de préserver l’intimité de la famille, et débouche sur Ammas-N’taddart (c’est le centre de la maison l’espace où se déroulent toutes les activités domestiques .

2- Niveau supérieur :

L’accès au niveau supérieur se fait à l’aide d’escaliers aux marches irrégulières et de formes très variables. Ce dernier dispose de plusieurs petites pièces destinées à des fonctions diverses (dormir, réserve dattes, rangement.

LA MOSQUEE
:Lieu de culte de tous les habitants du M’zab.

Toujours située sur la plus haute crête de la ville du M’zab. La mosquée s’agrandit avec l’évolution des besoins de la population .
En s’intégrant parfaitement dans le paysage construit de manière à donner à la ville une continuité esthétique à celui qui l’aperçoit de loin, elle sert aussi de lieu de rencontre, de dépôt et de Madrassa.

 

LE MARCHE DU M’ZAB :

 Les premiers habitants de la ville du M’zab vivaient essentiellement de l’agriculture, les échanges commerciaux avec les communautés des régions avoisinantes ce sont développés en créant un véritable centre de transit et de commerce caravanier entre le sud et le nord . Ce savoir faire en matière de commerce a fait que chaque ville possède sa propre place du marché .

SYSTEME DE GESTION DES EAUX :

Mis, en place il y a plus de sept siècles par les deux savants : cheikh Ba Mhamed Abou Sahaba et cheikh Hammou Oulhadj. Le système de partage des eaux de crues se trouve situé au fond de la palmeraie à environ 4 kmà l’ouest du Ksar.

Le grand barrage de Beni Izguen:

Au XVI ° siècle fut construit le grand Barrage de Beni-Izguen appelé AHRAS 
En amont du ksar, il se situe sur le lit de l’oued N’tissa au niveau des plus courtes distances entre les deux collines qui limitent la palmeraie .
D’une longueur de 430 m, sur une largeur de 3 mavec une hauteur moyenne de 8 m.

La première partie du barrage: est composée du deversoir et du distributeur légèrement incliné dans le sens de la longueur sur 77m . le long du corps du déversoir, 74 mpierres plantées verticalement brisent la vitesse du courant des eaux

La deuxième partie du barrage: constitue le réservoir naturel qui permet l’alimentation de la nappe phréatique . Il s’agit dedeux puits creusés au niveaux du barrage qui facilitent et accélèrent l’approvisionnement de la nappe et diminuent ainsi l’effet d’évaporation, surtout en période des hautes températures.


Intérieur d'une maison mozabite


Maison mozabite

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site